12/12 au 16/12/18 – Petit goût de Dolce Vita

La traversée de l’Italie se fera par le Nord pour nous, avec Venise comme destination phare. Pas de passage donc pour cette fois par Côme et Bergame, que nous réservons à un voyage ultérieur en amoureux, dont la météo ne s’annonçait pas reluisante.

Premier bivouac très sympathique et calme à Vinadio le 12 décembre, petit village situé à 20 km après le passage de la frontière.

260 km plus loin, après la traversée des paysages assez monotones et plats entre jachères agricoles et zones industrielles, nos pérégrinations nous ont rapidement conduits au Sud de Milan, sur les berges givrées du fleuve Pô, à San Gionvanni del Castellano. Décor bucolique à souhait près d’une auberge et ses petites volailles !

wnf029 - DSC_1771

Nous arrivons enfin à proximité de Venise le vendredi soir, après un nouveau trajet sans beaucoup d’intérêt, et n’avons aucun mal à trouver le camping de San Giuliano. Pas de problème non plus, vu la saison, pour y garer les 8 mètres du camion. Branchement à l’électricité, petit repas tardif et dodos bien mérités !

***

Yesss ! Grand soleil le lendemain pour la visite de la cité des Doges! Après la routine instruction, repas et une petite lessive, c’est le départ en bus pour Venise. L’émerveillement des enfants est au rendez-vous, et nous leur faisons la totale (dans la limite de leurs petites pattes) : vaporetto, place San Marco, restaurant pizza et spaghetti, magnifique coucher de soleil sur le Rialto. Le retour vers la gare routière se fera tranquillement à pied en jouant à cache-cache dans les rues à mesure que la nuit tombe. Une belle journée qui s’achève !

***

Le lever le lendemain se fera sous la grisaille, on a vraiment eu de la chance la veille! Une dernière bonne douche chaude avant de repartir vers Trieste 150 km plus loin, dont on nous a dit beaucoup de bien. On se fait malheureusement rattraper par la nuit : pour la vue plongeante depuis la route sur les reflets azuréens de la Mer Adriatique, on repassera! Ce n’est pas bien grave, la ville illuminée des éclairages de Noël ne manque pas de charme, nous y faisons une petite ballade rapide (pas évident de se garer).

Ensuite cap sur notre bivouac à Sant Antonio del Bosco, à quelques kilomètres de la frontière slovène.  Mais les routes très étroites et en pente, les limitations de poids nous font changer de plans : avancée du passage de la frontière de quelques heures. L’arrivée à Socerb en Slovénie se fait par une petite route en lacets…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s