03/06 au 09/06/19 – Calor en Lahore

Arrivée de nuit à Lahore où nous serons guidés sur la fin par une petite moto jusqu’aux locaux de la Hamsaya House locale (sorte de Secours Catholique), accessoirement lieu de réunion des bikers. Quelques eucalyptus pour un peu d’ombre, une grande cour pour que les enfants puissent jouer, une sorte de bureau/chambre avec douche et WC plus ou moins occupés par un ou plusieurs gardiens, un robinet pour faire la vaisselle et rattraper un peu les lessives, on ne devrait pas être trop mal !

***

A nouveau un soleil impitoyable le lendemain, à peine voilé par quelques nuages. L’air est brûlant (45°C à l’ombre), mais heureusement sec, ce qui rend le tout, disons plus…supportable, car on ne dégouline pas de sueur (tant qu’on ne fait pas d’effort bien sûr). Et ce sera ainsi pendant les 5 jours qui suivront. On se met donc en mode chaleur extrême : arrêt du frigo qui n’est pas suffisamment aéré et produit donc de la chaleur supplémentaire (snif, fini le confort des bouteilles d’eau fraîche), et cuisine tôt le matin pour éviter de subir la chaleur de la plaque en plus. On avale des litres d’eau et on prend un peu plus de douches pour supporter tout ça, en essayant de ne pas trop s’énerver pour rien (surtout pendant les heures d’école). Le coucher est forcément plus tardif en attendant que la température redescende un peu : à force, tout dans le camion est à température ambiante, depuis les cloisons jusqu’à nos matelas.

Les enfants restent infatigables, et semblent mieux supporter le tout que nous, contents d’avoir de l’espace pour faire du vélo aux heures les moins chaudes.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais on est un peu isolés des coins animés! Loïc se motive donc pour sortir la moto, autant qu’elle serve pour aller faire des petites courses et repérages. Ce sera un peu laborieux comme toujours (désanglage, palan,  remontage de la roue avant,…), mais au moins elle démarre. Petit essai pour aller faire quelques courses à quelques kms…et qui prendra deux fois plus de temps que prévu, le (pas si petit) deux roues ayant défailli par deux fois. Pas très fiable…Et tout ce temps passé à la sortir pour ne pas pouvoir l’utiliser.

wnf869 - IMG_8822 - small

Décidément, entre ça, et la confirmation qu’il n’y aura pas d’artiste disponible (on devra se contenter de nos pompons de consolation achetés à Sheikhupura), cette fin de séjour a un goût un peu amer.

Mais bon, on ne va pas se laisser abattre : on fête nos 6 mois sur la route, avec une quantité incroyable de paysages et de monuments visités, de très belles rencontres, sans gros problème mécanique pour Arty (on touche du bois), dans lequel on se sent très bien (même s’il montre ses limites en ces périodes très chaudes) !

Et pas question non plus de passer en plus à côté de  ce qu’il y a à voir à Lahore !

***

Les membres du bikers club ne failliront pas à leur promesse et seront au rendez-vous, malgré la fête de l’Aïd, pour nous faire profiter de la ville.

Première sortie en tuk tuk (commandé via Uber, pas mal) sur les grandes avenues de Lahore, au milieu des voitures et des mobylettes, pour aller voir Salmane et sa famille. Nous passerons l’après-midi dans l’une des 5 grandes maisons bâties sur le terrain familial, à déguster de délicieux desserts faits maisons, pendant que frères, sœurs, neveux et nièces défileront pour souhaiter un « Aïd Moubarak » dans leurs plus beaux habits. Sur le retour, nous nous arrêterons dans une rue animée pour faire quelques courses, et palper un peu le rythme de la ville : fruits et légumes sur les étals/charettes  alignés, poulet braisé…et près de 3 kgs de riz offerts par un commerçant très sympa !

Nous passerons une dernière soirée avec Hussain qui, avant son départ pour un nouveau tour guidé à Hunza, nous invitera à dîner dans un petit restaurant  de Lahore.

La chaleur qui ne faiblit limitera les visites, mais nous pourrons quand même découvrir ,sans trop perdre de temps, et avec l’aide de Fahreed et de Shahid, la vieille ville du côté de la Dehli Gate, et l’ancien hammam Shahi, tout proche. Certains endroits souffrent clairement d’un manque d’entretien, mais ne manquent pas de charme. La mosquée Wazir-Khan fera aussi partie des belles découvertes de cette journée bien remplie.

***

La visite du fort de Lahore, immense complexe de l’ère moghol entouré de belles pelouses, se fera en pleine journée. Nous aurons la chance d’en découvrir des parties interdites au public, toujours en compagnie de nos guides très spéciaux.

On se brûlera presque la plante des pieds sur les dalles ocre de l’énorme mosquée Badshahi presque adjacente, avec ses corridors pleins de fidèles venus prier ou pique-niquer sur le sol (à l’ombre bien sûr).

Et pour finir, dîner au resto en compagnie de Mouqaram et ses 3 filles, avant une dernière réunion avec une bonne partie des bikers venus nous dire au revoir, les mains remplis de cadeaux surprise : photo encadrée, nichoir pour les oiseaux dédicacé à placer dans un arbre, graines d’arbres à planter sur la route, mugs,…Waouh !

***

Après cette dernière longue journée, le rangement de la moto, des vélos, la préparation du camion se fera le matin même du passage de frontière. Pas le temps de partir à la recherche d’un point d’eau pour remplir nos réserves, ni de faire le tour des stations les moins chères pour le plein de gasoil. On a l’impression d’être un peu à l’arrache cette fois-ci…

Direction la fameuse Wagah Border ! On est loin de ce qu’on imaginait pour une route qui se situe à seulement 40 kms du poste frontière avec l’Inde voisine : canal rempli de baigneurs, bords de route pleins d’étals de fruits et légumes, et même une base de loisirs bien animée en ce dimanche.

Ce n’est que 5 kms avant la frontière que la densité de population semble diminuer et que les véhicules se raréfient. Nous finissons nos dernières roupies en achetant quelques fruits et en faisant un dernier appoint de carburant.

Ça y est, les bâtiments de briques rouges, imposants, apparaissent. Les formalités côté pakistanais ne prendront qu’une petite heure (c’est qu’il n’y vraiment pas foule), nous nous dirigeons ensuite  vers une première grille qui s’ouvre sur les gradins verts et blancs, couleurs du drapeau pakistanais. Petit échange avec les soldats qui paraderont sans doute à la cérémonie dans quelques heures, pendant que la grille donnant sur les gradins côté indien s’ouvre à son tour. Allah hafeiz Pakistan, namasté India !

wnf910 - IMG_0466 - smallwnf911 - IMG_8893 - small

Une réflexion sur “03/06 au 09/06/19 – Calor en Lahore

  1. Ping : 31/05 au 03/06/19 – Halte à Sheikhupura – Les Pourquoi Pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s