31/05 au 03/06/19 – Halte à Sheikhupura

Une petite journée pour nous réacclimater aux 35 °C d’Arty, avec nos petits ventilateurs supplémentaires achetés en Iran qui sont bien utiles. On sort les vélos pour que les enfants se dégourdissent les jambes et profitent du parc. En attendant, toujours pas de contact sérieux pour la touche pakistanaise sur l’œuvre évolutive d’Arty : entre le Ramadan où tout le monde était au ralenti, la chaleur qui empêchait de peindre en plein air, et maintenant la fête de l’Aïd qui arrive avec ses 10-15 jours de vacances plus ou moins nationales, on dirait bien que c’est mal parti…et ça ne nous aide pas à planifier nos 10 derniers jours dans le pays.

Bon, on sait au moins que ça se passera du côté de Lahore, et plus précisément de Sheikhupura pour commencer. C’est là que nous retrouverons Hussain qui nous présente à toute sa famille, avec laquelle nous aurons le plaisir de partager le repas de rupture du jeûne. Supers moments qui nous donnent l’occasion d’une petite immersion au cœur d’une famille pakistanaise assez aisée (la présence de domestiques ne trompe pas). Le contact passe si bien qu’on en vient rapidement à discuter avec Hefra et Saaba (ses sœurs) des mêmes sujets que ceux déjà abordés avec Hussain pendant le tour à Hunza : la religion bien sûr, les droits des femmes, les mariages arrangés, dans la famille proche ou pas (qui constituent la grande majorité des unions, toutes classes sociales confondues). La question se pose à peine de savoir où nous passerons la nuit : entre Arty garé hors abri (45 °C à l’ombre annoncés), et une chambre avec clim, ventilo et salle de bains, le choix est vite fait ! Tout ça pendant que les 3 générations se serrent entre deux chambres. On se croirait presque revenus en Iran ! Cette longue soirée se terminera par une visite des membres du club de bikers auquel appartient Hussain (eh oui, il est partout !) prêts à nous donner un coup de main quand on sera à Lahore.

wnf856 - IMG_8564 - small

***

Les deux jours suivants se passeront globalement  à l’intérieur de la maison, où tout ce qui pourra apporter des halos de fraîcheur et lutter contre les murs surchauffés, tournera à longueur de journée.

La mère d’Hussain n’hésitera pas à nous préparer petits déjeuners et déjeuners, alors qu’eux-mêmes jeûnent. Toute la famille prend soin de nous, et leur aide pour occuper les enfants qui tournent un peu en rond entre les sessions d’école sera très appréciable! Nous serons aussi gâtés avec une séance de dessin au henné sur la main et des petits cadeaux pour les enfants : bengales (bracelets multicolores), barrettes, et même une tenue traditionnelle pour moi. Nous voilà prêtes pour célébrer  l’Aïd !

wnf857 - IMG_8562 - small

Loïc ira prospecter avec Hussain pour trouver des peintres, mais il va falloir qu’on se fasse à l’idée de ne pas avoir notre partie de Pakistani truck art. D’autant que maintenant beaucoup ont recours en bonne partie à des stickers (très bien faits) plutôt qu’à de la bonne vieille peinture. On hésite à en commander, en espérant toujours avoir une réponse positive d’un artiste basé à Lahore.

wnf858 - IMG_8506 - smallwnf859 - IMG_8582 - smallwnf860 - IMG_8586 - smallwnf861 - IMG_8602 - small

En attendant, entre un passage au cabinet d’avocats de Lahore où il travaille, Hussain ne chômera pas pour faire en sorte que notre passage dans sa ville soit un très bon souvenir, tout en promouvant le tourisme au Pakistan. On se prêtera donc au jeu de la mise en terre de plants d’arbres dans le parc de l’Hiran Minar, et de l’interview improvisée par les médias qui passera finalement sur 3 chaînes nationales !

Mais ça y est, dernier jour du Ramadan avant les visites de/à la famille, et plus que 6 jours sur nos visas pakistanais, il est temps de se dire au revoir. Aux petits soins jusqu’au bout, la maîtresse de maison glisse sandwiches et boissons pour la route dans nos « bagages, avant qu’on se quitte avec la promesse de se donner des nouvelles, nous de notre voyage et eux du mariage des filles de la famille, prévu pour toutes les deux à la fin de l’année.

Cap sur Lahore, à 50 km de la frontière avec l’Inde !

Une réflexion sur “31/05 au 03/06/19 – Halte à Sheikhupura

  1. Ping : 25/05 au 30/05/19 – Karakoram Highway – Les Pourquoi Pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s