18/02 au 19/02/19 – Tabriz and around 2/2

Au petit matin, pas d’appel du Muezzine, beaucoup moins présent ici qu’en Turquie (tout comme les mosquées, moins visibles), mais on sera bien à l’heure pour le petit déjeuner. Les enfants sont tout excités à l’idée “d’aller à l’école” et de se présenter à une classe de petits iraniens. Nous accompagnons donc toute la famille dans les rues verglacées de Joplo après un bon petit déjeuner. Malheureusement, nos espoirs seront vite refroidis par le directeur de l’école qui nous éconduit assez sèchement. Grosse déception pour les enfants et nous, et bien sûr pour Khalid et sa famille qui voulaient nous faire plaisir. Eh bien tant pis, ce sera pour une autre fois Inchallah, et ça n’enlève rien bien sûr à l’accueil exceptionnel que nous avons recu. Nous quittons nos hôtes pour reprendre la route, en laissant en souvenir quelques-unes des photos imprimées.

Quelques kilomètres avant Takab, première étape au cratère bien enneigé et assez hallucinant du Zendan-e Soleimane. Nous en ferons l’ascension à tour de rôle, pour apprécier la vue plongeante sur le gouffre de près 100 m de profondeur. Faux pas interdit!

Puis nous rallions les ruines de Takht-e Soleimane, 5 km plus loin. Le site, avec son fameux lac naturel d’eau sulfurée, est moins impressionnant que le cratère, mais chargé d’histoire et ne manque pas de charme sous la neige, même si le soleil n’est pas au rendez-vous.

Il est à présent temps de mettre tranquilllement le cap sur Rasht, via Zanjan que nous espérons pouvoir atteindre par la route secondaire qui passe par Dandy. Nous avançons prudemment sur une voie qui n’a sans doute pas été déneigée depuis quelques temps, et croisons quand même quelques camions et petites voitures qui nous confirment la route est a priori bien ouverte. Mais le soleil faiblard décline déjà, et l’état de la chausée ne s’améliorant pas, on préfère ne pas tenter le diable : demi-tour tant qu’on peut donc pour un gros détour via Bijar plus au sud.

***

Après une nuit dans un champ, nous passerons par Zanjan, dernière grande ville avant Qazvin où nous prévoyons de passer la nuit. Ah, un site à voir sur le chemin : le mausolée du sultan Oljeitu à Soltaniyeh qu’on distingue à 7 km de la voie rapide. Chanceux : nous y arrivons juste au soleil couchant qui illumine les murs de briques et l’immense coupole turquoise, et, derniers visiteurs de la journée, nous pourrons admirer la pleine lune depuis l’étage supérieur de ce très beau bâtiment (en partie en restauration).

Une réflexion sur “18/02 au 19/02/19 – Tabriz and around 2/2

  1. Ping : 15/02 au 17/02/19 – Tabriz and around 1/2 – Les Pourquoi Pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s