31/12/19 au 04/01/20 – 2020 à Luang Prabang

Ça y est, nous avons entamé le dernier jour de l’année 2019, que de choses passés depuis le précédent, à Istanbul !

Un décor complètement différent cette fois, à la périphérie de Luang Prabang où nous nous mettrons en quête d’un spot qui ne dérange personne. Rien donnant directement sur le Mékong, dont les rives, autrefois accessibles, sont maintenant envahies de chantiers divers, barricadés et fermés de panneaux où les idéogrammes chinois côtoient les lignes courbes des caractères laotiens. Ce sera finalement dans un petit village, à deux pas du plus grand temple de formation bouddhiste du pays, que nous poserons nos six roues, avec l’aval du chef du village! Quelques petites emplettes, et attend tranquillement l’arrivée…des Gali! Super contents de les retrouver pour la 4 ème fois, et en plus pour le passage à 2020.

Ça devient presque une tradition : apéro à rallonge, feu de joie, barbecue, accompagnements,… Aux alentours, comme on s’y attendait, c’est plutôt calme et sobre, quelques villageois nous lancent un “Happy New Year”, et d’autres, un bon petit coup de lao lao dans le nez, viennent discuter quelques minutes. On clôturera 2019 pour ouvrir la page 2020 dans une très bonne ambiance, avec la deuxième bouteille de champagne ramenée par Elodie

***

Une nouvelle année qui démarre en douceur avec un lever tardif, un repas léger avec les restes de la veille, entre des jeux avec les enfants, et un petit tour sur les bords ensoleillés du Mékong en contrebas, magnifié par les petits potagers en pentes arrosés par quelques habitants abrités sous leur chapeau traditionnel, le tout sur fond de musique locale au rythme monotone.

On se sépare, mais sans doute pour peu de temps car on reste globalement dans le coin : direction l’incontournable Tad Kuang Si pour nous, à 30 km de là, et une autre plus intimiste pour nos amis.

***

Suivant leur conseil, on se gare au plus près du site pour être parmi les premiers visiteurs de ce qui est sans doute la chute d’eau la plus connue de la région. Passés les enclos de l’aire de sauvegarde des ours, bassins, piscines naturelles, et leurs eaux turquoises et translucides qui dévalent sans précipitation les roches couleur crème riches en carbonate de calcium, font leur apparition.

Un spectacle féérique, de carte postale, des lieux forcément bien aménagés avec la petite touche jardin botanique, et qu’on apprécie d’autant plus qu’il y a encore peu de monde. En attendant que l’air se réchauffe un peu et que la lumière soit encore plus favorable pour les photos, on monte faire une petite escapade sur les hauteurs, en amont de la cascade.

Pas de miracle en redescendant, la foule de touristes du monde entier est au rendez-vous, surtout évidemment dans les quelques zones où la baignade est autorisée, maintenant en plein soleil. De quoi faire passer l’envie de se jeter à l’eau : seuls Loïc et Ntyalé se lanceront, mais on ira quand tous se tremper un peu les pieds pour notre vidéo de vœux du Nouvel An!

Retour ensuite vers Luang Prabang, où nous attend la délicate mission de trouver un spot. On tente pour commencer, le Wat Aram, dont les derniers échos laissaient craindre qu’ils se se seraient un peu lassés de voir défiler camping cars et autres véhicules motorisés ces dernières semaines. Ouf, chouette, ils acceptent malgré tout qu’on reste pour deux nuits. Parfait, juste ce qu’il nous faut pour visiter la ville avant le départ d’Elodie.

Et on commence par…une soirée surprise en amoureux, la première depuis…un sacré bout de temps! Un coup monté par Loïc avec la complicité de sa sœur, qui se dévoue avec plaisir pour garder ses neveux et profiter avec eux d’une soirée ciné-pyjama!

Pour nous, détente dans l’une des charmantes et nombreuses guest houses à deux pas du Mékong, et du célèbre night market. Après avoir profité du jacuzzi, on se fait un peu surprendre par l’heure (même à Luang Prabang, ça reste très sage), mais on aura bien droit à notre petit dîner sur l’un des restaurants au bord du fleuve. Le marché de nuit où nous irons faire un tour pour terminer cette belle soirée commence lui aussi à se vider. Allez, un p’tit tour, et au dodo!

***

On retrouve le reste de la troupe Whynot, avant que les Gali ne nous rejoignent sur ce bivouac citadin. Au programme de cette avant -dernière journée à 6 : visite du musée ethnique, intéressant et ludique où l’on pourrait passer des heures à essayer de mémoriser le noms des quelque 80 groupes et sous-groupes ethniques qui peuplent le pays ; et un bon dernier resto, une pizzeria pour marquer le coup et changer du sempiternel fried rice!

On dit au revoir à la charmante petite famille franco-brésilienne rencontrée la veille à Tad Kuang Si, avant d’aller faire un tour dans les charmantes rues bordées d’anciennes maisons coloniales reconverties en magasins, hôtels ou restaurants, sans oublier l’incontournable night market, bien plus animé que la veille, où Elodie pourra se faire plaisir en derniers achats de souvenirs.

***

Lever aux aurores pour les courageux qui iront assister au Tak Bat rituel d’offrande aux moines, et escalader les 328 marches menant au sommet du mont Phousi, montagne sacrée offrant une belle vue sur la ville.

On ne chôme pas entre les dernières emplettes, et le fil rouge qui avance, avec la contribution du timide de Kuah Song, qui apportera une nouvelle touche laotienne sur le camion : un joli temple doré entouré de verdure!

Mais l’heure tourne, et il est déjà temps pour Tata Elodie de s’envoler vers son île calédonienne. By bye aux Gali qu’on ne doute pas de revoir très bientôt, et cap sur l’aéroport. On se quitte dans la bonne humeur, tous ravis de cette quinzaine bien remplie, riche en souvenirs et en émotions!

Finie la parenthèse familiale, les batteries sont rechargées, et on est d’attaque pour prendre à nouveau le chemin de la Thaïlande et replonger dans les casse-têtes administratifs. En route vers notre ultime essai pour tenter d’obtenir nos visas chinois, LE sésame le plus insaisissable du voyage!

Une réflexion sur “31/12/19 au 04/01/20 – 2020 à Luang Prabang

  1. Ping : 26/12 au 30/12/19 – Petite boucle entre Xieng Khouang et Luang Prabang – Les Pourquoi Pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s